Les maladies cardio -vasculaires

Cardio-vascular diseases

Le diagnostic des maladies cardio-vasculaires est un enjeu mondial de santé publique

 

Les maladies cardio-vasculaires représentent la première cause de mortalité dans le monde, bien avant le cancer. Elles étaient responsables de 17 millions de morts en 2008. L'Organisation Mondiale de la Santé prévoit plus de 24 millions de morts d'ici 2030 causés par ces maladies - l'apparition de ces maladies et les décès associés augmentant avec le vieillissement de la population.


Le marché mondial actuel du diagnostic in vitro pour le secteur cardio-vasculaire est en croissance (USA 5,0 bn en 2016 avec un CAGR de 8%). Le sous-segment de l'urgence hospitalière devrait atteindre 2 milliards de dollars d'ici 2016 (IVS market reports). 


La prise en charge des patients atteints de maladies cardio-vasculaires engendrent des coûts de santé publique directs et indirects considérables. Le fonctionnement des services d'urgence hospitalière est coûteux et saturé : les budgets et les surchages de travail explosent. Un rendu de diagnostic après plusieurs heures, dû à l'utilisation de gros automates de laboratoire et de procédés longs, retardent le moment de la prise en charge thérapeutique du patient. Ceci induit, outre un taux de mortalité, des séquelles à moyen et long terme pour certains patients, des dépendances, des hospitalisations de longue durée, et des coûts de médication associés importants.